The estimate of risks to users of injectable drugs in Togo - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Psychotropes Année : 2018

The estimate of risks to users of injectable drugs in Togo

L’estimation des risques chez les usagers de drogues injectables au Togo

(1) , (1) , (1) , (2) , (1)
1
2

Résumé

In spite of the lack of up-to-date data brought in Togo, the use of injectable drugs presents considerable risks. The aim of this work is to estimate the risks incurred by the users of injectable drugs (UIDs) in Togo, starting from the profile of, and the consumption and practices adopted by, users. The study focused on 164 UIDs from Togo (89.63% men and 10.37% women), median age 36.29 years. The results indicate in 30% of the cases that UIDs share injection equipment between their peers and 53.66% reuse this equipment for new injections. The prevalence of sexually transmissible infections (STIs) is estimated at 29.26%, and only 26.83% had had the human immuno-deficiency virus (HIV) screening test and knew their serological status. In addition, there exists a strong link between the health risks related to the reuse of equipment of injections and the profile of UIDs. Likewise there is a significant link noted between the sharing of injection equipment and the frequency and the practice injecting. Lastly, the UIDs who began their drug taking at an early age were more inclined to share and reuse equipment for new injections. Thus, it is advisable to carry out an effective fight to of reduce risks, on the one hand through the evaluation and actualization of the policies of risk reduction being put into practice in Togo, and on the other hand through the adoption of project ERLI (education regarding the risks related to injection).
Malgré le manque de données actualisées au Togo, l’usage de drogues injectables présente des risques considérables. L’objectif de ce travail est d’estimer les risques encourus par les usagers de drogues injectables (UDI) au Togo à partir du profil, des consommations et des pratiques adoptées par ces derniers. L’étude porte sur 164 UDI au Togo (89,63 % d’hommes et 10,37 % de femmes) d’âge moyen de 36,29 ans. Les résultats indiquent que dans 30 % des cas, les UDI partagent leur matériel d’injection entre les pairs et 53,66 % réutilisent ce matériel pour de nouvelles injections. La prévalence aux Infections Sexuellement Transmissibles (IST) est estimée à 29,26 % et seulement 26,83 % ont fait le test de dépistage du Virus Immuno-déficience Humaine (VIH) et connaissent leur statut sérologique. Par ailleurs, nous observons un lien entre les risques sanitaires liés à la réutilisation du matériel d’injection et le profil des UDI. Il en est de même pour le lien significatif noté entre le partage de matériels d’injection, la fréquence et l’habitude d’injection. Enfin, les UDI qui ont débuté leur consommation de drogues assez tôt sont plus enclins à partager et à réutiliser le matériel pour de nouvelles injections. Ainsi, il convient de mener une lutte efficace de réduction de risques d’une part, par l’évaluation et l’actualisation des politiques de réduction de risques mises en œuvre au Togo et d’autre part, par l’adoption du projet ERLI (Éducation aux risques liés à l’injection).
Fichier principal
Vignette du fichier
PSYT_Estimation des risques_UDI.pdf (497.13 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03595017 , version 1 (10-03-2022)

Identifiants

Citer

Dzodzo Kpelly, Joanic Masson, Silke Schauder, Kossigan Kokou-Kpolou, Amal Bernoussi. The estimate of risks to users of injectable drugs in Togo. Psychotropes, 2018, Psychotropes, 24, pp.77-92. ⟨10.3917/psyt.241.0077⟩. ⟨hal-03595017⟩

Collections

U-PICARDIE CRP-CPO
8 Consultations
17 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More