Arrêt de service lundi 11 juillet de 12h30 à 13h : tous les sites du CCSD (HAL, Epiciences, SciencesConf, AureHAL) seront inaccessibles (branchement réseau à modifier)
Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)

Le Rouge aux joues – Virginité, interdits sexuels et rapports de genre au Maghreb : Une étude d’œuvres et de témoignages d’écrivaines (franco-)algériennes et (franco-)marocaines

Résumé : Cette recherche, issue d'un mémoire d'Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) en Sociologie et en Etudes politiques, soutenue à l'EHESS le 29 janvier 2013, porte sur les représentations de la virginité dans les œuvres et les témoignages recueillis par entretiens (de 2005 à 2012) d’écrivaines (franco-)algériennes et (franco-)marocaines. S’intéressant aux conditions sociales de la prise de parole et de l’accès à la publication, analysant sociologiquement les trajectoires sociales et les stratégies littéraires des écrivaines qui écrivent sur l’intime, elle s’appuie sur la lecture d’un corpus littéraire de plus de 70 œuvres véhiculant des représentations ayant trait au genre et à la sexualité, en les rapportant aux réalités sociales qu’elles décrivent, à partir des – rares – données statistiques disponibles, de travaux secondaires (sociologiques et anthropologiques) sur les rapports de sexe dans les pays du Maghreb, mais aussi d’une trentaine d’entretiens sociologiques, où le thème de la virginité a été spontanément abordé par les écrivaines enquêtées. La virginité des filles constitue à la fois, en effet, un enjeu majeur d’honneur masculin et familial, un capital symbolique spécifique, parfois unique, détenu par un clan et mobilisé dans le cadre des transactions matrimoniales – il s’échange contre la dot –, mais elle est aussi la clef de voûte de la construction du féminin au Maghreb. Elle donne lieu à des processus de socialisation précoce, souvent allusive, dans lesquels les aînées, et notamment les mères, tiennent une place cruciale. J’en analyse les modalités et les conséquences dans le deuxième chapitre : les rites de clôture symbolique de l’hymen, les vérifications et certificats de virginité, la représentation commune de la nuit de noce comme « viol sacrificiel », les « crimes d’honneur » à l’encontre de celles qui ne sont pas considérées comme vierges, thèmes tous repris dans la littérature... Le troisième chapitre détaille la configuration particulière de la « décennie noire » en Algérie, et sa traduction littéraire : la littérature dite « d’urgence ». Je montre ce que cette conjoncture entraîne comme conséquences sur le métier d’écrivain (l’exil, mais aussi les négociations avec les éditeurs français qui attendent des œuvres « sensationnalistes », mettant en scène les violences de la guerre civile, ou dont l’écriture serait plus « féminine » et/ou orientaliste), puis sur les femmes vierges elles-mêmes, avec les « mariages de jouissance », décrits et dénoncés dans de nombreux récits. Le quatrième chapitre analyse l’apparition de résistances timides – et ambivalentes – des femmes au contrôle des corps (célibat, sexualité hors mariage, réfections chirurgicales des hymens), dont se font également écho les écrivaines, dans un contexte d’évolutions socioculturelles relatives (progression de la scolarisation et du travail des femmes, élévation de l’âge légal et moyen au mariage…). Le dernier chapitre est consacré aux résistances et stratégies littéraires des écrivaines, qui cherchent notamment à se démarquer des stéréotypes orientalistes dans leurs œuvres, avec plus ou moins de fortune. Certaines, telles Nedjma, s’attachent ainsi à construire des héroïnes n’endossant pas les assignations genrées, notamment en matière de rôles sexuels. Toutefois, la subversion de la domination masculine y demeure souvent relative.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Liste complète des métadonnées

https://hal-u-picardie.archives-ouvertes.fr/hal-03685787
Contributeur : Isabelle Charpentier Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : jeudi 2 juin 2022 - 12:57:07
Dernière modification le : jeudi 9 juin 2022 - 13:22:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-03685787, version 1

Collections

Citation

Isabelle Charpentier. Le Rouge aux joues – Virginité, interdits sexuels et rapports de genre au Maghreb : Une étude d’œuvres et de témoignages d’écrivaines (franco-)algériennes et (franco-)marocaines. Publications de l'Université de Saint-Etienne. pp.333, 2013, Littératures postcoloniales – Long-courriers ; sous-collection Essais, Yves Clavaron et Evelyne LLoze, 2862726303. ⟨hal-03685787⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

11