Arrêt de service lundi 11 juillet de 12h30 à 13h : tous les sites du CCSD (HAL, Epiciences, SciencesConf, AureHAL) seront inaccessibles (branchement réseau à modifier)
Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

Socialisations, identités et résistances des romancières du Maghreb. Introduction

Résumé : Financé par la Maison des sciences de l’homme (MSH) et le Ministère français des affaires étrangères (MAE), dans le cadre du Fonds de Solidarité Prioritaire France-Maghreb, intitulé « Femmes, Maghreb, écritures », le projet pluridisciplinaire qui a donné naissance au présent ouvrage collectif associait sociologues, littéraires et écrivaines de France et des trois pays du Maghreb. Lancé en 2005, il est parti d’une interrogation partagée sur l’émergence et l’affirmation progressives d’une littérature écrite par des femmes dans les espaces littéraires des trois pays du Maghreb, et sur la revendication de cette prise d’écriture comme façon de manifester une autonomie face aux assignations genrées traditionnelles. Il s’agissait d’étudier la production des romancières contemporaines, habitant et publiant dans les trois pays du Maghreb concernés ou en France – à condition dans ce dernier cas que les auteures, lorsqu’elles l’ont quitté, aient vécu un temps assez long (plus de dix ans) dans leurs pays d’origine respectifs. Les études des romans et les entretiens sociologiques semi-directifs approfondis (réalisés avec environ quatre-vingts romancières des trois pays) se répondaient, se complétaient, s’interrogeaient, afin de retracer non seulement les trajectoires et propriétés sociales des écrivaines, mais aussi les enjeux et les effets de la prise d’écriture – régulière ou plus occasionnelle – dans le quotidien de ces femmes et, plus généralement, leur rapport à la création littéraire. L’un des objectifs principaux de notre enquête visait à mettre en évidence des événements biographiques prédisposant à la naissance de « vocations » littéraires et à analyser les ressources diverses (culturelles – héritées familialement et/ou acquises par l’école ou dans des pratiques autodidactiques, dispositions cultivées… –, économiques, relationnelles…), les contraintes de différents types qui pèsent sur elles, ainsi que les catégories de perception, les stratégies variées que ces « écrivaines d’intention », plus ou moins consacrées de l’un ou des deux côtés de la Méditerranée, mettaient en œuvre, avec une fortune variable, face aux instances de légitimation des œuvres littéraires (médias et édition) en France et/ou dans leurs pays d’origine.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-u-picardie.archives-ouvertes.fr/hal-03688735
Contributeur : Isabelle Charpentier Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : dimanche 5 juin 2022 - 21:32:15
Dernière modification le : mardi 14 juin 2022 - 12:05:57

Fichier

Introduction Socialisations, i...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-03688735, version 1

Collections

Citation

Isabelle Charpentier, Christine Detrez, Abir Kréfa. Socialisations, identités et résistances des romancières du Maghreb. Introduction. Isabelle Charpentier; Christine Détrez; Abir Kréfa. Socialisations, identités et résistances des romancières du Maghreb. Avoir voix au chapitre, L'Harmattan, pp.11-26, 2013, coll. « Logiques sociales », série « Littérature & société », 978-2-343-00236-1. ⟨hal-03688735⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

5

Téléchargements de fichiers

1