Arrêt de service lundi 11 juillet de 12h30 à 13h : tous les sites du CCSD (HAL, Epiciences, SciencesConf, AureHAL) seront inaccessibles (branchement réseau à modifier)
Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

L’interdit de la virginité transmis par les mères dans l’aire maghrébine : Étude de cas sur quelques récits et témoignages d’écrivaines (franco)algériennes contemporaines

Résumé : Depuis une vingtaine d’années, des écrivaines (franco)algériennes d’expression française, brisent le silence longtemps imposé sur le tabou de la virginité et sur ses modes féminins de transmission, en prenant souvent appui sur leurs propres souvenirs de socialisation enfantine et adolescente. Á la suite des travaux pionniers de la militante féministe Fadela M’Rabet au milieu des années 1960, des auteures aussi différentes que Maïssa Bey, Nina Bouraoui, Houria Kadra-Hadjadji, Leïla Marouane, Malika Mokeddem, Leïla Sebbar et Khalida Toumi-Messaoudi contribuent à mettre en lumière les formes souvent violentes, matérielles ou symboliques, de la socialisation genrée traditionnelle. En prenant appui sur quelques œuvres emblématiques, ainsi que sur les entretiens sociologiques inédits, parfois anonymés à leur demande, que certaines nous ont accordés, le présent article se propose d’éclairer comment ces écrivaines – et leurs personnages – mettent réflexivement en récit la socialisation maternelle des filles à l’interdit de la virginité. Ce dernier s’inscrit au cœur du système de valeurs dont le code de l’honneur, capital symbolique collectif détenu par la lignée familiale, constitue le point nodal. Les auteures décrivent comment, dès leur prime enfance, les jeunes femmes sont socialisées par leurs mères dans l’ignorance et la peur de la sexualité. Toutefois, l’essentiel des transactions éducatives reposant sur des stratégies d’évitement et de non-dits ou des métaphores obscures, la réception conforme par les adolescentes de ces discours allusifs n’est pas certaine. Subsistent dès lors des rites transgénérationnels de clôture symbolique de l’hymen : pratiques traditionnelles par lesquelles les mères s’érigent en « gendarmes de la virginité » de leurs filles et perpétuent efficacement l’ordre patriarcal ; pratiques, permettant aux aînées d’affirmer et de renforcer leur propre pouvoir statutaire au sein de l’endogroupe communautaire.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-u-picardie.archives-ouvertes.fr/hal-03688893
Contributeur : Isabelle Charpentier Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : lundi 6 juin 2022 - 11:11:55
Dernière modification le : mardi 14 juin 2022 - 12:05:57

Fichier

Art. Déméter Coré I. Charpe...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-03688893, version 1

Collections

Citation

Isabelle Charpentier. L’interdit de la virginité transmis par les mères dans l’aire maghrébine : Étude de cas sur quelques récits et témoignages d’écrivaines (franco)algériennes contemporaines. Knibiehler Yvonne; Arena Francesca; Cid Lopez Rosa Maria. La Maternité à l’épreuve du genre. Métamorphoses et permanences de la maternité dans l’aire méditerranéenne, Presses de l’École des Hautes Études en Santé Publique (EHESP), pp.137-146, 2013, Hors collection, 2810900892. ⟨hal-03688893⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

3

Téléchargements de fichiers

1