The prohibition of virginity transmitted by mothers in the Maghreb area - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2013

The prohibition of virginity transmitted by mothers in the Maghreb area

L’interdit de la virginité transmis par les mères dans l’aire maghrébine

(1, 2)
1
2

Résumé

For the past twenty years, French-speaking (Franco)Algerian women writers have been breaking the long-standing silence on the taboo of virginity and its feminine modes of transmission, often drawing on their own memories of childhood and adolescent socialisation. Following the pioneering work of the feminist activist Fadela M'Rabet in the mid-1960s, authors as diverse as Maïssa Bey, Nina Bouraoui, Houria Kadra-Hadjadji, Leïla Marouane, Malika Mokeddem, Leïla Sebbar and Khalida Toumi-Messaoudi have contributed to shedding light on the often violent, material or symbolic forms of traditional gendered socialisation. Based on a few emblematic literary works, as well as on unpublished sociological interviews that some of them granted me, this article aims to shed light on how these women writers - and their characters - reflexively put into words the maternal socialisation of girls to the ban on virginity, which is at the heart of the value system of which the code of honour, as collective symbolic capital held by the family line, constitutes the nodal point. The authors describe how, from early childhood, young women are socialised by their mothers in ignorance and fear of sexuality. However, since most of the educational transactions are based on avoidance strategies, unspoken words or obscure metaphors, it is not certain that these allusive discourses are received in a compliant manner by the adolescent girls. Transgenerational rites of symbolic closure of the hymen therefore remain: traditional practices by which mothers set themselves up as 'guardians of their daughters' virginity' and effectively perpetuate the patriarchal order. These practices enable older women to assert and strengthen their own status power within the community endogroup.
Depuis une vingtaine d’années, des écrivaines (franco)algériennes d’expression française, brisent le silence longtemps imposé sur le tabou de la virginité et sur ses modes féminins de transmission, en prenant souvent appui sur leurs propres souvenirs de socialisation enfantine et adolescente. Á la suite des travaux pionniers de la militante féministe Fadela M’Rabet au milieu des années 1960, des auteures aussi différentes que Maïssa Bey, Nina Bouraoui, Houria Kadra-Hadjadji, Leïla Marouane, Malika Mokeddem, Leïla Sebbar et Khalida Toumi-Messaoudi contribuent à mettre en lumière les formes souvent violentes, matérielles ou symboliques, de la socialisation genrée traditionnelle. En prenant appui sur quelques œuvres emblématiques, ainsi que sur les entretiens sociologiques inédits, parfois anonymés à leur demande, que certaines nous ont accordés, le présent article se propose d’éclairer comment ces écrivaines – et leurs personnages – mettent réflexivement en récit la socialisation maternelle des filles à l’interdit de la virginité. Ce dernier s’inscrit au cœur du système de valeurs dont le code de l’honneur, capital symbolique collectif détenu par la lignée familiale, constitue le point nodal. Les auteures décrivent comment, dès leur prime enfance, les jeunes femmes sont socialisées par leurs mères dans l’ignorance et la peur de la sexualité. Toutefois, l’essentiel des transactions éducatives reposant sur des stratégies d’évitement et de non-dits ou des métaphores obscures, la réception conforme par les adolescentes de ces discours allusifs n’est pas certaine. Subsistent dès lors des rites transgénérationnels de clôture symbolique de l’hymen : pratiques traditionnelles par lesquelles les mères s’érigent en « gendarmes de la virginité » de leurs filles et perpétuent efficacement l’ordre patriarcal ; pratiques, permettant aux aînées d’affirmer et de renforcer leur propre pouvoir statutaire au sein de l’endogroupe communautaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
Art. Déméter Coré I. Charpentier.pdf (452.08 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03688893 , version 1 (06-06-2022)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification - CC BY 4.0

Identifiants

  • HAL Id : hal-03688893 , version 1

Citer

Isabelle Charpentier. L’interdit de la virginité transmis par les mères dans l’aire maghrébine : Étude de cas sur quelques récits et témoignages d’écrivaines (franco)algériennes contemporaines. Knibiehler Yvonne; Arena Francesca; Cid Lopez Rosa Maria. La Maternité à l’épreuve du genre. Métamorphoses et permanences de la maternité dans l’aire méditerranéenne, Presses de l’École des Hautes Études en Santé Publique (EHESP), pp.137-146, 2013, Hors collection, 2810900892. ⟨hal-03688893⟩
7 Consultations
9 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More