Arrêt de service lundi 11 juillet de 12h30 à 13h : tous les sites du CCSD (HAL, Epiciences, SciencesConf, AureHAL) seront inaccessibles (branchement réseau à modifier)
Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

Ambivalentes résistances : Lectrices et lecteurs de Passion simple d'Annie Ernaux

Résumé : Publié en 1992 chez Gallimard, le récit auto-sociobiographique Passion simple d’Annie Ernaux connaît un succès public fulgurant et déclenche une violente polémique critique. S’éloignant des stéréotypes romanesques traditionnels, il évoque la liaison charnelle et « désentimentalisée » d’une intellectuelle quinquagénaire avec un amant plus jeune aux comportements machistes. A l’instar des appropriations critiques, les réceptions « ordinaires » de l’ouvrage, saisies au travers de l’analyse du courrier des lecteur-rices de l’écrivain-e, apparaissent fortement marquées par un dimorphisme de genre. Le courrier des lectrices met en évidence qu’en fonction du contexte biographique des épistolières, le récit identificatoire et intropathique constitue une ressource dans l’expression du désir féminin et la recherche et/ou l’affirmation d’une identité sexuelle socialement constituée, en rupture avec les normes et les représentations masculines dominantes. Rompant l’isolement social, certaines prises de parole consécutives à la lecture se fondent sur l’affirmation d’une découverte de l’appartenance à « la communauté des femmes », notamment celles qui vivent une passion amoureuse socialement stigmatisée pour des raisons diverses. La levée de l’autocensure est alors émancipatrice, même si la subversion de la domination masculine apparaît dans les courriers intrinsèquement ambivalente. Les appropriations masculines de l’ouvrage oscillent entre deux pôles : assumant dans les deux cas la passion amoureuse sans culpabilité, une minorité de lecteurs s’identifie à l’amant évoqué par Annie Ernaux comme destinataires du désir féminin. Inversant le modèle de dignité sexuelle androcentrique, la majorité s’identifie au contraire à l’auteure, comme émetteurs d’un désir, masculin cette fois, pour une femme. Cette appropriation singulière conditionne l’adhésion déculpabilisée à des valeurs traditionnellement considérées comme « féminines ». L’article explore les ressorts de telles appropriations genrées du récit.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-u-picardie.archives-ouvertes.fr/hal-03689051
Contributeur : Isabelle Charpentier Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : lundi 6 juin 2022 - 18:29:57
Dernière modification le : mardi 14 juin 2022 - 09:32:48

Fichier

I. Charpentier article coll Gr...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-03689051, version 1

Collections

Citation

Isabelle Charpentier. Ambivalentes résistances : Lectrices et lecteurs de Passion simple d'Annie Ernaux. Benoît (Madhu), Berthier-Foglar (Susanne), Carter (Linda). Sites de résistance – Stratégies textuelles - Sites of Resistance – Textual Tactics, Manuscrit Université/Gallimard, pp.263-294, 2006, Collection Sciences humaines & sociales, 2-7481-7474-7. ⟨hal-03689051⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

3

Téléchargements de fichiers

18