Arrêt de service lundi 11 juillet de 12h30 à 13h : tous les sites du CCSD (HAL, Epiciences, SciencesConf, AureHAL) seront inaccessibles (branchement réseau à modifier)
Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

L’Art et les manières de lire aux champs... : Les concurrences entre réseaux de lecture publique dans l’Aisne

Résumé : Cet article cherche à mettre en lumière les processus complexes de construction d’une politique culturelle départementale, en analysant la logique concurrentielle qui a opposé dans le département de l'Aisne au milieu des années 1980 la Bibliothèque Centrale de Prêt (BCP), service public devenu départemental depuis les lois de décentralisation et composé de professionnel-less de la lecture publique, à une association de centres ruraux de lecture, composée de bénévoles, financée et soutenue par les élu-es du Conseil Général de l’Aisne. Au travers des formes de gestion politique de ce conflit se révèle la difficile appropriation des lois de décentralisation par les élu-es locaux, mais aussi une lutte pour la définition des intervenant-es légitimes en matière de lecture publique, opposant les bibliothécaires professionnel-les aux élu-es, animateur-trices socioculturel-les et bénévoles. En effet, même à l’issue d’un important processus de professionnalisation, le traitement public de la culture ne se joue pas seulement dans le cercle étroit des professionnel-les : celles et ceux à qui ce statut est dénié (et au premier chef les élu-es locaux) demeurent partie prenante de l’espace des relations dans lesquelles s’élabore le traitement public. Dès lors, deux légitimités s’affrontent, s’accusant d’un côté de « populisme », de « démagogie » et d’« incompétence », de l’autre d’« élitisme ». Deux conceptions opposées de l’action culturelle sont ainsi mises en lumière, l’une arguant de sa « connaissance » des publics à satisfaire, l’autre insistant sur la nécessaire « qualité » du contenu de l’offre. Une telle concurrence prend un relief tout particulier dans un département pionnier en matière de lecture publique dans les années 1920 : c’est en effet dans l’Aisne, qui bénéficie de l’aide américaine à la reconstruction, que dans l’immédiate après-guerre, sous l’influence des nouveaux principes bibliothéconomiques anglo-saxons introduits dans le département par des bibliothécaires américaines, le premier bibliobus desservant périodiquement les zones rurales en livres est entré en circulation.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-u-picardie.archives-ouvertes.fr/hal-03689527
Contributeur : Isabelle Charpentier Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : mardi 7 juin 2022 - 12:31:24
Dernière modification le : jeudi 9 juin 2022 - 13:22:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-03689527, version 1

Collections

Citation

Isabelle Charpentier. L’Art et les manières de lire aux champs... : Les concurrences entre réseaux de lecture publique dans l’Aisne. Vincent Dubois, Philippe Poirrier. Politiques locales et enjeux culturels – Les clochers d'une querelle XIXe – XXe siècles, La Documentation française/Maison des sciences de l'homme, pp.201-221, 1998, Collection Travaux et documents, 2-11-004104-8. ⟨hal-03689527⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

3