Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Nouvelle interface
Article dans une revue

Los socialistas y la enseñanza privada desde la ley Debré (1959)

Résumé : Pour les socialistes français, la laïcité (c’est-à-dire de la stricte séparation entre Etat et religions) est un enjeu central, tant dans leurs programmes que dans les politiques publiques qu’ils ont menées. C’est en particulier autour de l’école que s’est noué ce rapport spécifique entre ce courant politique et cette notion. Or, en 1959, le gouvernement de Michel Debré a fait voter une loi (qui porte son nom), ouvrant droit à financement public aux écoles privées, celles-ci étant majoritairement catholiques. Cette situation a suscité des réactions complexes des socialistes, du vote de ce texte juridique à aujourd’hui. En effet, étant dans l’opposition jusqu’en 1981, ils ont tout d’abord promis l’abrogation de la loi Debré, puis la nationalisation des écoles privées payées par l’Etat. Depuis les années 1980, et l’expérience du pouvoir, les socialistes ont abandonné le projet et préfèrent un compromis avec l’enseignement catholique. Depuis les années 2000, la question du développement d’autres écoles privées confessionnelles (juives, musulmanes, protestantes évangéliques, catholiques traditionalistes) vient à nouveau susciter le débat chez les socialistes.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-u-picardie.archives-ouvertes.fr/hal-03838452
Contributeur : Anne GODET Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : jeudi 3 novembre 2022 - 15:28:31
Dernière modification le : vendredi 4 novembre 2022 - 03:09:00

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Ismail Ferhat, Bruno Poucet. Los socialistas y la enseñanza privada desde la ley Debré (1959). Historia y Memoria de la Educación, 2016, 4, pp.249-276. ⟨10.5944/hme.4.2016.15682⟩. ⟨hal-03838452⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

0