Cervantès, Avellaneda et la suite de Don Quichotte : du règlement de comptes à l'écriture en collaboration - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Crisol Série numérique Année : 2020

Cervantès, Avellaneda et la suite de Don Quichotte : du règlement de comptes à l'écriture en collaboration

(1, 2)
1
2

Résumé

Ce travail s'apparente à la réouverture d'une enquête. Une enquête portant sur la rivalité littéraire entre Cervantès et Avellaneda, c'est-à-dire la plus grande figure de la littérature espagnole et son épigone le plus décrié. Les faits sont bien connus : le Don Quichotte de 1605 s'achève par l'annonce d'une suite, mais Cervantès est devancé par un autre écrivain, qui publie en 1614, sous le pseudonyme d'Avellaneda, une continuation des aventures du chevalier errant. Aiguillonné par cette appropriation inattendue, le premier auteur fait paraître à son tour, environ un an plus tard, sa propre Seconde partie. Cette dernière aurait pu ignorer et passer sous silence l'oeuvre du continuateur, mais Cervantès, au contraire, décide de la prendre en compte : dans le prologue de la suite de 1615, il se pose d'abord en victime d'une agression et cherche à capter la sympathie des lecteurs ; puis, dans le corps du texte, il fustige les choix romanesques de son compétiteur auquel il reproche, à travers la bouche de ses personnages, d'avoir dénaturé son projet d'écriture. 2.
Fichier principal
Vignette du fichier
Alvarez_2019_Cervantes.pdf (137.18 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte
Licence : CC BY - Paternité

Dates et versions

hal-03860670 , version 1 (18-11-2022)

Licence

Paternité - CC BY 4.0

Identifiants

  • HAL Id : hal-03860670 , version 1

Citer

David Alvarez Roblin. Cervantès, Avellaneda et la suite de Don Quichotte : du règlement de comptes à l'écriture en collaboration. Crisol Série numérique, 2020, 10. ⟨hal-03860670⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More