Mettre en scène la croyance : l’évêque et la translation de saints incanonisables (Pérouse, mai 1609) - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Archives de Sciences Sociales des Religions Année : 2019

Mettre en scène la croyance : l’évêque et la translation de saints incanonisables (Pérouse, mai 1609)

(1)
1

Résumé

Cet article analyse les conditions dans lesquelles une procession amène à faire croire une ville entière. Le triple transfert de reliques effectué à Pérouse en mai 1609 est une manifestation typique de la Réforme catholique. Sur l’initiative de l’évêque se met en scène un spectacle grandiose qui entraine l’adhésion de la population et des visiteurs. À l’exemple de Charles Borromée, la croyance en la sainteté passe alors par l’efficacité logistique de l’Église : préparatifs minutieux dont une communication en amont par le biais de publications, une culture matérielle impressionnante (bannières, costumes, reliquaires, baldaquins), ordre et contrôle de la foule. Ces composantes rituelles permettent de générer du croire dans l’authenticité des reliques des trois « saints » non-canonisés. En stimulant les sens et les émotions, l’événement engendre la participation enthousiaste des Pérugins. Par la suite, l’évêque Comitoli gère et exploite de manière systématique la stratégie processionnelle, ce qui souligne la prééminence du clergé au détriment de la magistrature municipale. La manifestation extraordinaire de mai 1609 à Pérouse révèle le rôle de la procession et de son organisation dans le phénomène de la croyance collective.

Dates et versions

hal-03874561 , version 1 (28-11-2022)

Identifiants

Citer

Pascale Rihouet. Mettre en scène la croyance : l’évêque et la translation de saints incanonisables (Pérouse, mai 1609). Archives de Sciences Sociales des Religions, 2019, 187, pp.49-76. ⟨10.4000/assr.45925⟩. ⟨hal-03874561⟩

Collections

U-PICARDIE TRAME
0 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More