Restriction du flux sanguin et rééducation : une revue parapluie des revues systématiques et des méta-analyses - Université de Picardie Jules Verne Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Kinésithérapie, la Revue Année : 2023

Restriction du flux sanguin et rééducation : une revue parapluie des revues systématiques et des méta-analyses

Résumé

Introduction L’utilisation de la restriction du flux sanguin (BFRt) s’inscrit dans un contexte clinique et nécessite des recommandations pratiques basées sur des preuves scientifiques solides. Le but de ce travail est de réaliser une revue parapluie pour examiner l’efficacité de l’entraînement BFRt sur les marqueurs de la réadaptation dans les maladies musculosquelettiques cliniques afin d’augmenter le niveau de preuve scientifique et le grade de recommandation. Matériel et méthodes Les critères PICOS utilisés pour définir les caractéristiques des études incluses dans cette étude sont : P : patients dans un contexte de rééducation ; I : occlusion partielle (Blood Flow Restriction) ; C : exercices avec charges lourdes et exercices à faibles charges ; O : marqueurs cliniques de la réadaptation (force, volume musculaire, fonction, douleur) ; S : revues systématiques avec ou sans méta-analyse. La recherche bibliographique a été réalisée en utilisant les bases de données PubMed, Science Direct, PEDro et Cochrane Library. Entre janvier 2022 et mars 2022, de manière indépendante, deux auteurs ont trié et analysé les articles pouvant être inclus dans cette analyse. La qualité méthodologique des revues systématiques inclues a été évaluée par les deux auteurs de manière indépendante à l’aide de la grille d’analyse méthodologique AMSTAR-2 [1], [2]. La recherche bibliographique a été enregistrée sur Prospero sous l’ID CRD42022301955. Résultats En ce qui concerne la variable de changement structurel, des améliorations ont été observées pour la surface de section transversale des muscles par résonance magnétique intranucléaire, échographie ou mètre ruban, pour le groupe BFR et pour le groupe d’exercices à charge élevée afin de prévenir la perte de masse musculaire chez les patients [3], [4]. En plus des bénéfices, par rapport aux exercices à faible charge (30 % 1RM), sur la force, l’hypertrophie et la capacité fonctionnelle, avec une charge mécanique réduite (30 % 1 RM), le BFR semble montrer une efficacité dans la réduction de la douleur et l’amélioration de la tolérance au mouvement par rapport aux exercices à charge lourde (70 % 1RM) [3]. Discussion/conclusion La pertinence clinique de cette revue est la démonstration que l’entraînement LL-BFR peut fournir une approche plus efficace que la rééducation à faible charge et une approche plus tolérable de la rééducation à charge lourde.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04082978 , version 1 (26-04-2023)

Identifiants

Citer

Aurélien Passeri, Abd-Elbasset Abaidia. Restriction du flux sanguin et rééducation : une revue parapluie des revues systématiques et des méta-analyses. Kinésithérapie, la Revue, 2023, 23 (255), pp.30. ⟨10.1016/j.kine.2022.12.052⟩. ⟨hal-04082978⟩
17 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More