Hope, une main-d’œuvre réfugiée à disposition ? - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Plein Droit Année : 2020

Hope, une main-d’œuvre réfugiée à disposition ?

(1)
1

Résumé

Le programme Hope est né, en 2015, d’un partenariat public-privé, avec pour objectif d’« intégrer les réfugiés » par l’activité économique, en les formant au préalable. Pari gagné pour les institutions qui ont ainsi libéré des places d’hébergement dans le dispositif national d’accueil, et pour les entreprises qui ont disposé d’une main-d’œuvre « captive ». Mais miroir au alouettes pour les réfugiés pris au piège d’un programme qui les maintient dans la précarité professionnelle et résidentielle.
Fichier principal
Vignette du fichier
B_Keyhani_PLD_125_0035_version_auteur.pdf (223.51 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03620615 , version 1 (01-04-2022)

Identifiants

Citer

Behrouz Keyhani. Hope, une main-d’œuvre réfugiée à disposition ?. Plein Droit, 2020, n°125 (2), pp.35-38. ⟨10.3917/pld.125.0035⟩. ⟨hal-03620615⟩
63 Consultations
65 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More