Libéralisme en terre hostile : le cas bulgare - Université de Picardie Jules Verne Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Austriaca Année : 2020

Liberalismus in feindlichen Ländern: der bulgarische Fall. Verbreitung österreichischer Ideen in Bulgarien zwischen Unabhängigkeit und dem Zweiten Weltkrieg

Liberalism in hostile lands: the Bulgarian case. Diffusion of Austrian ideas in Bulgaria between independence and World War II

Libéralisme en terre hostile : le cas bulgare

Résumé

From independence in 1878 until World War II, Bulgaria meets the urgent need to solve issues of modernisation in the economy, institutions and political system. Liberal ideas are not always welcome, yet play an essential role in determining tastes of Bulgarian elites and economic policies. Such ideas spread from France and the Austro-Hungarian Empire, as well as from Russia and Germany. Two periods of development see liberal ideas become determinant. The first, from the independence to the Balkan wars (1878-1912), covers the reestablishment and construction of a modern Bulgarian State. Ideas of classical French liberalism are a major tool to frame the economy. During the Interwar period (1919-1939), the strong influence of the Austrian economic school is solid in departments of political economy in universities. This process is further amplified by the activity of many Bulgarian and Russian immigrants who studied under Menger or Peter Struve or who received their influence.
De l’indépendance en 1878 à la seconde guerre mondiale, la Bulgarie sent la pressante nécessité de moderniser son économie, ses institutions et son système politique. Les idées libérales y ont connu des fortunes diverses, avec toutefois un rôle de premier plan dans le paysage intellectuel, et ont influencé les élites et la formation de la politique économique. Ces idées viennent de France, d’Autriche-Hongrie, mais aussi de Russie et d’Allemagne. On distingue deux périodes où les idées libérales ont joué un rôle déterminant. La première, de l’indépendance aux guerres balkaniques (1878-1912), couvre le rétablissement et la construction de l’État bulgare moderne. Les idées françaises sont l’outil majeur qui structure les idées économiques. Dans l’entre-deux-guerres (1919-1939) se manifeste l’influence forte de l’école autrichienne, qui acquiert une solide position dans les chaires d’économie des universités bulgares. Ce processus est amplifié par l’activité de Bulgares et d’émigrés russes qui ont étudié auprès de Carl Menger et de Peter Struve, ou sous leur influence.

Dates et versions

hal-03830710 , version 1 (26-10-2022)

Identifiants

Citer

Momtchil Karpouzanov, Nikolay Nenovsky, Pencho Penchev. Libéralisme en terre hostile : le cas bulgare. Austriaca, 2020, 90, pp.109-127. ⟨10.4000/austriaca.1252⟩. ⟨hal-03830710⟩

Collections

U-PICARDIE CRIISEA
8 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More